Le premier jour du reste de la vie de mon atelier

                  C’est même pas vrai d’abord! 😉 –  crédit photo : « Impressionne nous »

Depuis environ un an,  je m’intéresse activement à tout ce qui touche au Home Organising, c’est à dire au désencombrement, au tri,au rangement en général. J’ai lu pas mal de livres, d’articles, d’atelier,… sur le sujet. J’ai même quelques projets concrets dans ce domaine, qui je l’espère se concrétiseront bien vite. Nous avons donc, avec mon GMC qui se prête de plus en plus au jeu,  déjà fait un joli travail de tri dans nos différentes pièces au fil des mois écoulés mais il restait LE gros dossier a attaquer : notre atelier. Je vous en parlais d’ailleurs déjà il y a quasi un an dans cet article, lorsque j’avais fait un premier tri, devenu très vite insuffisant. Le ras le bol du brol s’était véritablement installé et c’est donc naturellement qu’il y a quelques semaines, nous avons décidé de refuser toute invitation et que nous avons bloqué l’entièreté du week-end pour attaquer cette pièce.

Hasard et coïncidence d’agenda, ce jeudi soir, nous avons assisté à une conférence animée par Elodie Wéry et Carol Dequick  sur le thème « Désencombrer chez soi, désencombrer en soi ». Cette conférence est tombée a pic, juste avant notre week-end de passage à l’action et elle a été l’électrochoc ultime pour attaquer sans se décourager et en sachant très bien vers quoi nous allions ! Tellement de mots ont fait écho à mon ressenti lorsqu’ils ont été évoqués…c’était vraiment très enrichissant, une véritable introspection de son chez soi (extérieur et intérieur !). Je vous recommande vraiment de suivre ces 2 personnes et d’assister à une de leur conférence, vous en ressortirez grandis.

C’est donc tout fringuant, que ce week-end nous avons lancé l’opération commando et après deux grosses journées de folie, je pense que je peux dire : la différence est saisissante et ce même si il reste encore un peu de tri à faire. Et oui, notre atelier a un parquet … on le voit, il n’est plus recouvert sur 90 % de la pièce !!! 🙂 ( ndlr : j’exagère si peu )

Je vous parle de cette aventure du tri car j’ai toujours été persuadée qu’un atelier ne pouvait pas être vraiment rangé  et lorsque je voyais des citations du style « Je ne suis pas bordélique, je suis créative », cela me confortait dans ma croyance (erronée)  Et bien, désormais, j’ai décidé de devenir une « Créative sans bordel »  et surtout une créative … qui crée ! J’ai réalisé que cet excès de tout et ce capharnaüm m’avait amenée a ne quasi plus rien faire tellement la pièce me semblait « déborder ». J’ai compris hier que souvent le soir j’avais l’envie de chipoter, je montais dans ma tanière et au bout de 20 minutes j’étais dépitée et n’avait plus rien envie de faire. Cette accumulation et ce désordre avait insidieusement amené une telle énergie négative, à chaque création je devais bouger milles choses pour y arriver, pour m’y retrouver et je vous passe l’épisode où la pile en équilibre instable s’écroule.  Je ne vais pas vous mentir, cette énergie négative, je ne l’avais pas vu venir mais par contre j’ai vu cette énergie positive qui se dégageait de  la pièce au fur et a mesure que je la vidais. En fin de week-end, je suis sortie de la pièce avec un large sourire et une telle légèreté. Je suis fière du travail accompli et je n’ai qu’une hâte: le finaliser et CREER ! J’avoue, je suis tellement contente du changement, que ce matin avant de partir au travail, je me suis faufilée en pyjama dans la pièce pour admirer le changement. Bref, je vous assure : oui, le bazar peut freiner la créativité !!!

crédit photo : « Pour nous les filles »

 

crédit photo : Papillonnage – ( https://www.instagram.com/papillonnage/ )

Et sinon la dispersion de vos objets, ça vous parle ? Non … hé bien moi si. Petit exemple : j’ai retrouvé des paquets neufs de mousse 3D éparpillés dans à peu près toute la pièce, je pense pouvoir dire que j’ai maintenant assez de mousse 3D pour les 5 années à venir. Même combat avec les « structures de cartes » , j’en ai retrouvé un nombre incalculable de paquets et pour la plupart tous entamés! Ils sont maintenant regroupés et prêts à l’emploi ! Parce que oui, j’ai aussi compris que regrouper et organiser les choses les plus utilisées facilitait l’utilisation, ce qui pour moi passe par l’étape de jeter mes emballages. Depuis que j’ai pris la décision de ne plus conserver mes tampons clear dans leur emballage, je les utilise beaucoup plus. Fini la corvée pour les faire rentrer dans leur emballage et j’ai gagné une place considérable dans mes 2 boites de rangement.

J’ai vite constaté que plus on avance dans le tri, au plus ça devient facile. Au début, c’est un peu hésitant pour prendre ses premières décisions : je jette?, je garde ? , je donne ?,  je vends?, … mais très rapidement les sempiternelles « au cas où » , « ca m’a coûté un bras », … se font la malle, laissant place au désencombrement tout en nous autorisant a faire sortir les objets de notre pièce sans aucune culpabilité.

J’ai également parfois pris plaisir a retrouver du matériel dont je ne soupçonnais même plus l’existence, j’ai aussi eu le sentiment inverse avec d’autres objets. Des objets dont je n’ai même pas le souvenir de les avoir achetés et desquels j’ai pensé en les voyant : »mais qu’est ce que j’aurai bien pu faire de ça, pourquoi j’ai acheté ce brol ?!? »

Bref, tout ce tri amène également une autre question fondamentale … acheter moins, acheter mieux ! Non je n’ai pas besoin d’une collection de papier ou de tampons bois, j’ai déjà bien assez de matériel ainsi. Une nouvelle règle s’est installée: pour un objet qui rentre, il en faut au moins qui sort ! J’ai mis en place cette technique pour mes chaussures et mes sacs et cela fonctionne assez bien, elle va donc désormais s’appliquer également au matériel créatif ( et je sais déjà que cela va être plus compliqué a tenir comme résolution !)

Avant d’attaquer ce tri, on pensait avoir besoin de rangement, de nouveaux meubles, de réaménager la pièce … on était rempli de grandes idées d’achats. Au final des 2 journées, on a pris conscience qu’on en avait pas du tout besoin de tous ces meubles et rangement,  je ne sais d’ailleurs pas où on les auraient mis. Et nous avons tout simplement vérifier par nous même, le fait que le bordel est tout simplement proportionnel à la place qu’on a !!! 😀 😀 😀 N’agrandissez donc pas vos espaces de rangement et stockage, ca ne va qu’amener plus de bazar.

Je termine cet article un peu long par un petit bilan chiffré, parce que je le trouve fort représentatif de notre rapidité et de notre gigantesque faculté d’accumulation d’objets (objets qui finalement, nous sont totalement inutiles) :

  • 6 sacs poubelle blanc
  • 3 sacs poubelle « papier/cartons/… »  + 1 grosse caisse (pleine évidemment)
  • 2 grands sacs de matériel divers à donner
  • 2 planches de bois
  • 2 valisettes en métal
  • 2 petites altères  … oui cette pièce était un vrai bric à brac !
  • 1 grand sac de livres à donner/vendre
  • 1 grand sac de magazines à donner
  • 1 grosse caisse de matériel à vendre … oui oui les addicts, scrap brocante imminente ! 😉

Et malgré tout cela et les oublis inévitables de ce bilan, je peux vous garantir que GMC et moi, nous avons encore bien plus de matériel qu’il n’en faut!

A très bientôt avec qui sait des photos avant/après lorsque le point final de ce tri sera mis.

5 Comments on Le premier jour du reste de la vie de mon atelier

  1. Annick
    4 avril, 2017 at 14:00 (2 mois ago)

    Bravo!
    Depuis le temps que je veux m’y mettre pcq chez nous, le brol, c’est dans toutes les pièces!
    De mon côté, mon bureau était encore l’endroit le mieux organisé mais depuis qq temps, il sert d’entrepôt de brol.
    Et tu as raison, un espace encombré ne donne pas envie de s’installer. Faut bouger des trucs, tu travailles sur des timbres-postes, ça entraîne d’office des catastrophes!
    Bravo à tous les 2! J’espère que ça me donnera un peu de courage pour attaquer de notre côté! 🙂

    Répondre
    • Viny
      4 avril, 2017 at 14:54 (2 mois ago)

      Ahhhhh le mode « entrepôt », c’est comme ça que le bordel a commencé dans l’atelier et sans crier gare c’était devenu ingérable.
      En tout cas, faut surtout pas se décourager, s’y mettre – seule ou en couple, ou se faire aider par un pro ou même encore se faire coacher , on a pas idée de la foule de petites astuces qui changent tout !
      Puis se mettre des objectifs réalisables ça aide a se voir avancer et ça motive !!!

      Répondre
  2. Deb
    4 avril, 2017 at 14:49 (2 mois ago)

    Je suis aussi dans ce mouvement de desencombrements. Pour le moment je n’en vois pas encore l’effet car je n’y ai pas encore passer assez de temps mais ça va venir. J’ai hâte de voir l’avant /après.
    Et je me rends compte que si je ne scrappe plis c’est parce que c’est compliqué d’attraper quoi que ce soit dans mon meuble.

    Répondre
    • Viny
      4 avril, 2017 at 15:43 (2 mois ago)

      Perseveres Deb, ca va finir par se sentir et là ca va te donner encore plus envie de continuer ! Tu visiteras l’atelier lors de notre journée scrap, d’ici là, le peu qu’il reste à trier sera terminé. 😉
      En tout cas, c’est fou de réaliser qu’on est toutes au même stade et de se dire qu’on ne crée plus à cause du bazar !

      Répondre
  3. Bénédicte Guyot
    28 avril, 2017 at 20:06 (4 semaines ago)

    Je poursuis mon désencombrement petit à petit
    Suis sur la bonne route curieuse que tu me fasses part des livres dont tu parles

    Répondre

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment *